Projet : REPARE

30 mai, 2024

Projet : REPARE

Restauration de l’huître plate en Bretagne Sud

Portage : CRC Bretagne-SudFinancements : Agence de l’Eau Loire Bretagne, Fonds vertCalendrier : 01/2024 – 01/2026

Contexte

L’huître plate, Ostrea edulis, est l’espèce endémique des côtes européennes. Autrefois très présente sur le littoral, elle a été décimée dans les années 70 par deux épizooties (la bonamiose et la martelliose) qui ont conduit à sa quasi-disparition des côtes française. Depuis 2003, l’huître plate est répertoriée dans la convention OSPAR comme « en danger critique d’extinction ». En Europe, un besoin grandissant d’agir et d’échanger afin de restaurer et conserver cette espèce a conduit en 2017 à la naissance d’une alliance européenne de restauration de l’huître plate (NORA).

En Bretagne, l’huître plate est une espèce emblématique. De nombreux gisements résiduels de cet animal subsistent le long du littoral de Bretagne Sud en plus ou moins bon états écologiques. En baie de Quiberon, se trouve notamment l’un des principaux gisements d’huîtres plates Français.
Depuis de nombreuses années, la profession conchylicole de Bretagne Sud se mobilise pour préserver/reconstituer les gisements naturels d’huîtres plates afin de rétablir les « huîtrières », ces gisements qui existaient historiquement sur le littoral français. Les huîtres sont des espèces ingénieurs de l’écosystème : en s’associant les unes aux autres, elles créent de véritables récifs biogéniques qui deviennent des habitats propices à l’installation d’autres organismes augmentant ainsi la biodiversité de leur environnement proche (Pouvreau et al. 2021). La reconstruction de gisements d’huîtres plates en bon état écologique apporte de nombreux autres services écosystémiques comme par exemple :

– Rôle de nourriceries et de nurseries
– Accomplissement de services de régulation majeurs pour l’écosystème (ex : clarification de l’eau permettant ainsi d’améliorer sa qualité, contrôle les blooms algaux)
– Contribution au cycle biogéochimiques (rôle dans la dénitrification et piégeage de substances néfastes dans les sédiments)
– Lutte contre l’érosion côtière
– Rôle patrimonial : la petite production professionnelle de cette espèce patrimoniale repose principalement sur le captage naturel en mer qui lui-même dépend en grande partie de l’état écologique des gisements naturels existants.

Afin de préserver/reconstituer ces gisements naturels, la profession a demandé sur certains secteurs la création de concessions collectives car elles appartiennent au comité régional de la conchyliculture de Bretagne Sud (ex : en baie de Quiberon).
A l’aide de leurs connaissances empiriques et par leurs propres moyens, les professionnels et le CRC mènent de nombreuses actions afin de restaurer certains gisements du territoire :

– Pose de filets anti-dorade pour limiter la présence de prédateurs.
– Entretien du balisage de certaines concessions de gisements d’huîtres plates.
– Ajouts de supports (ex : semis de gravillon, …) pour améliorer le captage d’huître plate.
– Depuis 2015, le syndicat ostréicole de la baie de Quiberon (SOBAIE) sollicite l’ensemble des entreprises pratiquant l’activité de captage de l’huître plate en baie afin de semer 1 % de leur récolte annuelle en naissains sur le banc du milieu.

De plus, le CRC Bretagne Sud et les professionnels se mobilisent de manière grandissante au travers de la participation à différents projets de recherche sur l’huître plate comme par exemple :

– Projet EVER (2011-2015)
– Projet ESPERANCE (2015)
– Projet FOREVER (2018-2021) – porté par le CRC Bretagne Sud
– Projet REEFOREST (2022-2026)

Le projet FOREVER a entre autres permis de tester des premiers types de supports pour optimiser la structure récifale et favoriser le captage du naissain d’huître plate. Les résultats ont mis en évidence la nécessité de disposer de nombreux supports de qualité et au design adapté pour permettre un bon recrutement du naissain d’huître plate et restaurer à terme les récifs. Le support doit notamment permettre de :

– Limiter la prédation (faible surface d’ancrage au sol)
– Disposer d’un matériau favorable et rugueux au recrutement (par exemple le fer, la chaux, la coquille d’huître)
– Limiter l’impact des parasites et favoriser la croissance des recrues (nécessité que le naissain capté soit surélevé du sédiment).

Compte tenu des éléments issus de ces différents projets et initiatives, la profession a souhaité poursuivre et étendre ses actions concrètes en faveur de la préservation et de la restauration de cette espèce en Bretagne Sud.

Objectifs

L’objectif de ce projet est de développer des actions concrètes de restauration/réimplantation de gisement d’huîtres plates dans différents secteurs de Bretagne Sud. Quatre secteurs d’intérêts ont été sélectionnés :

– La rivière du Bélon (captage résiduel d’huître plate)
– La ria d’Etel (présence d’un banc d’huître plate implanté à l’état de récif biogénique en formation – projet FOREVER)
– La Baie de Quiberon (deux gisements d’huîtres plates existants, banc de Penthièvre et banc du milieu – projet FOREVER)
– La rivière de Pénerf (captage résiduel d’huître plate)

Actions

Sur chaque secteur, un travail pour favoriser la restauration/réimplantation de gisements d’huîtres plates sera initié. Plusieurs types d’actions au choix seront proposées sur les quatre secteurs :

– Restauration de la biodiversité/ balisage des gisements naturels collectifs : Cela permettra de sensibiliser les usagers (ex : pêcheurs à pied, …) et indiquer aux professionnels la proximité de ces gisements.

– Ajout de supports pour améliorer le captage de l’huître plate. Pendant le projet FOREVER, une structure métallique rugueuse a été positionnée sur le site du Roz (rade de Brest). Au bout de 3 ans, une importante colonisation de la structure par l’huître plate permettant de former un véritable récif a été observée. L’utilisation de cages métalliques semble être un support de restauration intéressant dont les professionnels disposent et qui serait facilement transportable.

– Estimation de l’état des bancs par deux suivis : un suivi du recrutement de l’huître plate et de la prédation sera réalisé sur l’ensemble des sites.